ARB
Habitation – Passerelle
Faux-la-Montagne – 23

MAISON INDIVIDUELLE DANS L’ÉCO-QUARTIER de FAUX-LA-MONTAGNE
LIEU Faux-la-Montagne – Creuse
MAÎTRISE D’OUVRAGE SCIC l’Arban
PROGRAMME Logement passerelle

MISSION …jusqu’au Dossier de Consultation des Entreprises  
DATE 2017
PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE RT 2012
SURFACE 72 m² + annexes
COÛT DES TRAVAUX 168 000 € HT

État initial !
État réalisé

NOTICE ARCHITECTURALE

Construire une maison pour accueillir les nouveaux habitants du plateau de Millevaches, leur donner le temps d’arriver : un espace de vie, un pour travailler, un pour dormir, un pour leurs meubles. Une année test, pour s’acclimater et peut-être trouver une maison à réhabiliter parmi les 18% de bâti vacant.

Établir le relevé du terrain, travailler in situ, sentir le contexte, le vent, le soleil, les vues….

Implanter en tête d’ilot les deux parallélépipèdes, les aligner à la voie, afin de préserver le jardin en contre-bas, au Sud.

Dessiner deux volumes simples, mis en tension par un vide fédérateur. On y arrive par une passerelle. Ce vide est habité : une terrasse protégée, comme une fenêtre sur la vallée et le village.

APPROCHE CONTEXTUELLE ET ENVIRONNEMENTALE

L’habitation passerelle est la première construction de l’éco-quartier de Faux-la-Montagne .

Les élus accompagnés des services de l’état (ABF , CAUE), des professionnels , : Alain freytet paysagiste , de futurs habitants se réunissent au service d’un projet urbain, paysager prometteur tant dans :

  • son intégration au site
  • l’ambition architecturale contemporaine
  • les exigences de performances énergétiques des bâtiments
  • La conception collective et partagée autour d’une maquette de site

DESCRIPTIF TECHNIQUE

La construction du projet a été confié à Ambiance bois. Cette entreprise s’applique à sélectionner ses bois localement, les façonner, les sécher, les vendre ou les mettre en œuvre sur ses chantiers.

  • douglas pour la structure,
  • mélèze pour le bardage à claire voie et les bardeaux de toiture sciés.
  • absence de traitement chimique : les bois sont laissés bruts sans traitement qui risquerait d’empoisonner les bêtes.
Rez-de-chaussée
N+1